Les expositions passées

Au-delà du Granit: La géologie de l’aventure

Au Commissaire de l’exposition: Sarah Garlick, du 25 mars – au 8 mars 2015, la galerie de MWM

L’exposition Au-delà du Granit explore les bases de trois des formes de loisir les plus populaires dans les Montagnes Blanches: l’alpinisme, la randonnée, et le ski/snowboard. Nous examinons les processus fondamentaux de la terre qui ont modelé ces montagnes que nous aimons, et nous faisons le lien entre les histoires de nos activités en plein air et les histoires de la terre elle-même.

Passant à travers: L’attrait des Montagnes Blanches

La Maison Notch, Frank Shapleigh, 1879, Huile sur toile, 28 x 41 pouces, Collection privée

Au Commissaire de l’exposition: Marcia Schmidt-Blaine, du 23 février 2013- au 2 mars 2014, la galerie de MWM

La première exposition dans le nouveau musée employait des images, des panneaux d’interprétation, des films et des technologies interactives afin d’inviter des visiteurs à poser des questions sur l’influence du temps et de l’espace sur les relations humaines avec la nature. Focalisant sur cinq zones distinctes- Crawford Notch, la Vallée du Mont Washington (les pentes est), le sommet du Mont Washington, les Présidentielles du Nord, et Franconia Notch- les visiteurs étaient encouragés à réfléchir plus profondément sur la région des Montagnes blanches et l’évolution de l’expérience humaine là-dedans.

 Dans les yeux des Galeristes: Bob et Dot Goldberg

Cuisine ancienne à Bartlett, New Hampshire, Frank Henry Shapleigh, 1891, Musée d’Art Hood, Dartmouth College, à Hanover, New Hampshire, Un cadeau de Robert A. et Dorothy H. Goldberg

Au Commissaire de l’exposition: Marcia Schmidt Blaine avec Charles Vogel, du 17 octobre 2013 – au 2 mars 2014, la galerie du MWM

Bob Goldberg était un galeriste important du 20ème siècle de l’art des Montagnes Blanches qui était aussi passionné par la région que par les tableaux. Beaucoup de collections actuelles ont des racines dans son savoir-faire artistique. Cette exposition célèbre son engagement à cultiver des collectionneurs d’art des Montagnes Blanches. Toutes les œuvres ont été prêtées par le Musée d’Art Hood de Dartmouth College où Robert A. et Dorothy H. Goldberg ont légué leur vaste collection.

 Guy Shorey : Parmi les Collines Blanches

Guy Shorey dans son studio, photographe inconnu, vers 1931, Avec l’aimable autorisation de l’Observatoire du Mont Washington.

Au Commissaire de l’exposition: Dr Peter Crane, du 20 septembre 2011 – au 22 octobre 2011, la Galerie d’Art de Karl Drerup

Guy Shorey était un photographe prééminente dans la région du nord du New Hampshire pendant la première moitié du 20ème siècle. Cette exposition explore Shorey dans tous ses rôles: en tant qu’observateur de sa propre vie et de la vie de sa communauté au travail et au loisir; en tant qu’entrepreneur, en utilisant l’attrait de la photographie locale comme moyen de subsistance et d’encourager le tourisme à ses villes bien-aimées Gorham et Randolph; et en tant qu’artiste, dont les sentiments d’appartenance et d’affection pour les Montagnes Blanches ont été reflétés dans ses images et étaient aussi évident dans le slogan du studio Shorey, “Parmi les Collines Blanches.”

 Comme le temps passe sur la terre : L’art des Montagnes Blanches

Sur le Saco, North Conway, 1861, Benjamin Champney, huile sur toile, 3 x 13 pouces, de la collection de John H. and Joan R. Henderson.

Au Commissaire de l’exposition: Marcia Schmidt Blaine avec Mark Green, du 8 février, 2011 au 9 avril, 2011, Galerie d’art Karl Drerup

La peinture de l’école des Montagnes Blanches est admirée depuis longtemps pour les façons dans lesquelles les artistes ont capturé et embelli la beauté naturelle de la région. Enfoncé également dans ces tableaux est l’évidence du changement environnemental, de l’impact des activités des colons y compris le déboisement, la chasse, et l’agriculture aux pratiques industrielles des usines de pâte et des mines. Comme les colons et les investisseurs ont profité des ressources naturelles, ils ont vu la terre comme le site d’abondance et de beauté reflété dans les tableaux. L’exposition célébra le grand art de l’époque et explorera le changement environnemental dynamique comme le temps passe sur la terre.